Historique



C’est en 1894, à Graz-Eggenberg, que débute l’histoire de Binder+Co, lorsque Ludwig Binder, mécanicien métallurgiste de précision, fonde un petit atelier de serrurerie-métallerie, qui grandit rapidement jusqu’à atteindre plus de 40 salariés à l’aube de la Première Guerre mondiale.

Dans les années 1920, l’entreprise se spécialise peu à peu dans les ouvrages métalliques. En 1926, Alois Sernetz, gendre du fondateur, prend la tête de l’entreprise et la maintient à flot au cœur de la crise économique.

Après plusieurs années de récession, un nouvel élan économique se dessine au début des années 1940. L’ancien atelier de serrurerie-métallerie devient une entreprise industrielle de taille moyenne, toujours dans le domaine des constructions métalliques, employant plus de 150 salariés.

Les années 1950 sont décisives pour l’entreprise et son développement. En 1954, sous l’impulsion d’Heinz Semetz, ingénieur et fils d’Alois Semetz, le « système Binder » est développé pour les cribles à vibration. Aujourd’hui encore, le « système Binder » fait référence en la matière.

En 1960, une nouvelle usine est construite à Gleisdorf. De forme circulaire, ce nouveau bâtiment servira par la suite de modèle pour de nombreux édifices du même type. Aujourd’hui encore, il constitue le cœur de l’ensemble du site de production. Un an plus tard, les premières machines-outils entrent en service et le site de Graz est vendu.

En 1971, Binder+Co franchit une nouvelle étape de son histoire lorsque les premiers ensembles industriels de grande taille sont réalisés. Dans le même temps, l’entreprise intègre le groupe public voestalpine afin de développer les ventes de machines Binder+Co à l’international. Dès 1973, et pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, la part des exportations dépasse la barre des 50 %.

Pendant 20 ans, Binder+Co se fait connaître comme constructeur de machines dans le domaine de la préparation des matériaux en vrac puis du recyclage, au sein d’une entreprise d’Etat. En 1978, Binder+Co construit ses premières installations d’emballage, suivies des premières machines pour le recyclage en1989.

En 1991, l’entreprise est reprivatisée, passant sous le contrôle majoritaire du Groupe privé autrichien Auricon Beteiligungs AG. Après une première introduction en bourse en 1992, Binder+Co est rachetée provisoirement par le Groupe Waagner-Biro avant de quitter la cotation en 1998. L’entreprise redevient une société par actions de droit autrichien indépendante en 1999.

Aujourd’hui, Binder+Co constitue une référence mondiale dans les technologies de recyclage du verre, et est leader sur le marché du criblage des matériaux difficiles grâce à son produit phare, BIVITEC®. Outre ces deux secteurs principaux, Binder+Co fournit également des installations de séchage et des machines d’emballage.

Depuis le 27 décembre 2006, l’entreprise est à nouveau cotée à la bourse de Vienne. En juin 2007, l‘action Binder+Co rejoint le segment nouvellement créé du mid market, puis est admise au marché libre régulé. L’entreprise se caractérise par la structure particulièrement stable de son actionnariat : la moitié des actions sont détenues par des investisseurs institutionnels, le reste étant entre les mains de petits porteurs.

 (Version : décembre 2008)

:: Photos